Utilisateurdiète cétogénique et cancer, piste métabolique
 cortex    19 Août, 2017 @ 07:36
 Tous

(Ce billet s'adresse au principal aux référents en audit nutritionnel ou aux coachs, mais peut être compris par des profanes).

Le prochain colloque médical "Repenser le cancer" à Paris (21/9) me semble ne pas éveiller l'attention qu'il mérite. On est peut-être aux portes d'un nouvel âge. Y assister est aussi passionnant que d'avoir été présent lors de la chute du mur de Berlin. Au XIXè la tuberculose était aussi effrayante que le cancer l'est aujourd'hui. Ces frayeurs sont terminées depuis qu'on a trouvé le bon traitement. Il se pourrait que dans trente ans, on ne parle plus du cancer que comme d'une maladie anodine, comme un rhume, s'il est vrai qu'on a retrouvé une piste oubliée mais efficace...

J'ai restructuré la table des matières du dossier cétogénique sur mon blog, avec une sous-table des matières pour son emploi dans les cas de cancer. Orientation pragmatique, nous sommes entre non experts en recherche, n'est-ce pas.


Rappel: ces billets sont des supports de travail pour un praticien, un auditeur ou un coach. J'y propose des lectures pour ouvrir le débat avec vos clients/patients.


***S'il ne faut lire que peu, se limiter aux trois premiers billets, dans cet ordre.***


  1. La cétogénique contre le cancer

  2. Le docteur Laurent Schwartz - traitement doux du cancer

  3. Pour un cancéreux qui veut explorer la voie cétogénique

Option 1. Peu de temps, pressé, unilingue FR. Lire les billets et suivre uniquement les liens mentionnés au principal dans les billets - le tout prendra une heure:

 

Option 2. Plus énergivore. Si votre client/patient a le temps, se faire sa propre idée pour découvrir les recherches du docteur Schwartz sur le web, là on déborde en temps :)

 

Option 3. Pour anglophones. Les précédents + La chaîne Epigenix (colloque d'experts - 25 conférences sur le sujet)

 

Option 4. Pour une autre vision holistique du cancer, qui confirme la piste métabolique. Plus orienté "théorie fondamentale", pour les esprits scientifico rigoureux. Les précédents + la chercheuse Bissel

Dans tous les cas de figure, essayez que votre client/patient ne se perde pas dans d'autres pistes. La recherche personnelle et le doute ont du bon, SAUF quand on est pressé, qu'on a mal, qu'on a peur et qu'on est confronté à la grande soupe de macaronis de l'internet. A moins d'être un féru de nutrition depuis de longues années, il est impossible de faire le tri entre les hargneux par principe, les blonds, les chefs de chapelle bloqués sur leurs positions, les experts autoproclamés mais sans crédibilité... et les vrais pros, généreux, fiables, documentés, se basant sur des expériences concrètes pendant de longues années.

Essayez de le convaincre que je suis prof' de discernement (ce qui manque le plus aujourd'hui), que je cumule un esprit rigoureux et vérificateur  à une ouverture aux autres possibles et que je ne fais pas ce travail pour des raisons commerciales (les droits d'auteur hihi... de l'argent de poche!), mais bien par un besoin fondamental et viscéral de partager ce qui m'a été donné. 

 


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 Isabelle    22 Août, 2017 @ 14:46
 cortex

Merci beaucoup pour ce billet très complet !

Existe-t'il à votre connaissance des articles/livres/témoignages de référence concernant la période de rémission d'un cancer ?  En d'autres termes, les pistes à suivre pour éviter une récidive.  J'ai bien conscience que rétablir le terrain chez quelqu'un qui a souffert d'un cancer doit être paramétré de manière individuelle.  Mais j'aimerais savoir si on reste "cantonné" dans un plan alimentaire céto ou quasi/low carb à vie ?  Si le fait qu'il y ait eu cancer signifie qu'il y a une faiblesse de terrain qui ne pourra jamais être complètement "guérie" ?


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 Georges    22 Août, 2017 @ 23:59
 cortex

A noter que le samedi 14/10/2017 auront lieu les "35èmes rencontres des Médecines Alternatives et Complémentaires" à l'hôpital Tarnier (Paris 20ème). Il s'agit essentiellement (uniquement ?) d'oncologie. Ces conférences sont ouvertes aux non-médecins ! Inscription 40 ou 50 € selon la date. Lettre d'accompagnement et plaquette ici :

http://img-view.mailpro.com/clients/2016/6/5/129623/Lettre%20accompagnement%20Tenon%202017%20.pdf

http://img-view.mailpro.com/clients/2016/6/5/129623/Plaquette%20Tenon%202017.pdf

 


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 minus    23 Août, 2017 @ 08:53
 cortex

Merci Georges, je vais regarder qui intervient. Il existe d'autres pistes que le traitement métabolique du dr Schwartz bien sûr, comme les produits Beljanski. Mais dans tous les cas, je voudrais que le public comprenne bien que le jeûne ou la cétogénique ne suffisent pas. IL faut combiner à un traitement.


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 Isabelle    23 Août, 2017 @ 10:21
 cortex

Je me suis peut-être mal exprimée : je voulais dire après un traitement complet (chimio, chirurgie, traitements annexes, etc), une fois que le cancer a disparu (en tous cas à première vue), quel plan alimentaire suivre - en complément des traitements éventuels au long cours (hormonothérapie, etc.) - pour se donner toutes les chances et essayer d'éviter la rechute ?  Doit-on maintenir le plan cétogène ou low carb après la guérison/rémission ?  Si oui combien de temps ?  Y a t'il déjà des études sur le sujet ?


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 minus    23 Août, 2017 @ 14:04
 cortex

non vous étiez claire, mais je dois retrouver le mail à un ami où je répondais à la même question, je vous le copie/colle dès que je suis de retour au bureau

En attendant que qqn d'autre donne son avis


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 Georges    2 Septembre, 2017 @ 17:05
 cortex


Isabelle à écrit :

Je me suis peut-être mal exprimée : je voulais dire après un traitement complet (chimio, chirurgie, traitements annexes, etc), une fois que le cancer a disparu (en tous cas à première vue), quel plan alimentaire suivre - en complément des traitements éventuels au long cours (hormonothérapie, etc.) - pour se donner toutes les chances et essayer d'éviter la rechute ?  Doit-on maintenir le plan cétogène ou low carb après la guérison/rémission ?  Si oui combien de temps ?  Y a t'il déjà des études sur le sujet ?


Bonjour Isabelle,

Mon problème est quelque peu similaire. Le diagnostic de mélanome étant on ne peut plus clair, j'ai finalement accepté la chirurgie présentée comme la seule solution envisageable à court terme et à réaliser d'urgence. Ceci après avoir beaucoup lu et m'être renseigné auprès de diverses personnes, dont des amis toubibs ouverts aux médecines alternatives. Par contre, je ne sais vers quelle option me tourner une fois que je serai sorti de l'hôpital. Il est probable que je recoure à la diète cétogénique mais est-ce la bonne voie ? Je me dis que si elle ne fait pas de bien, cela ne fait pas de mal (et en plus elle guérit mon diabète) mais j'aimerais évidemment une indication plus pertinente. J'attends déjà de savoir quel sera le traitement de suite qui me sera proposé officiellement.

Sinon, avez-vous vu les liens que j'ai postés concernant les 35èmes Rencontres des Médecines Alternatives et Complémentaires à l'hôpital Tenon (Paris) ? Ce congrès d'oncologie est ouvert à tous, il aura lieu le 14/10/17, vous pouvez y récupérer des informations utiles et espérer y poser quelques bonnes questions.

---

Autre sujet sans rapport direct, la mesure de la cétonémie. Je lis dans "Fat for Fuel" du Dr Joseph Mercola :

Urine test. For many decades, urine test strips that measure the presence of acetoacetate have been the most common way to measure ketosis. Perhaps you remember them from the days of the Atkins Diet movement. The reactive pad at the end of the strips remains beige if there are no ketones present and turns pink with light ketones and purple for strong ketones. But since they only detect acetoacetate and not BHB, the fuel preferred by most cells, urine tests provide limited insight into whether your body is actually burning fat for fuel. On the other hand, they’re inexpensive, fairly convenient to use, and don’t require pricking your finger. You can use the strips simply to see if your body is producing ketones (any level of pink color means that it is), but don’t put too much stock in the results.

Il semble donc clair que le test urinaire soit indapté au suivi d'un régime cétogénique. Dommage, c'est le moins onéreux...


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 minus    2 Septembre, 2017 @ 18:57
 cortex

pour mercola: c'est faux, il peut pas être bon sur tout ce gentil gaillard. Pourquoi les parents d'enfants épileptiques continuent encore les tests urinaires après un an et plus? ils sont suivis par des cliniques spécialisées

cette rumeur provient (selon moi) du livre des merveilleux phinney et volek (j'ai lu les deux), c'est eux qui affirment cela: le BHB serait plus important... pas de source de leur part à mon souvenir

Je suis en train de tester les 3: acétone respiratoire, acétoacétate et BHB. Je ferai un billet sur l'évolution

 

Pour isabelle: je vais publier mon résumé perso "après un cancer" - une synthèse des choses existantes, aisées à suivre. Je ne trouve plus le mail à mon camarade.


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 minus    2 Septembre, 2017 @ 19:58
 cortex

les 3 formes de corps cétoniques: mon corps les produit à des heures différentes, parfois BHB et acéto sont proches, parfois pas

(NB. l'acétone devrait être correlé au taux de sucre: pas chez moi, sur 18 jours)

or, même quand je produits bcp d'acétone et peu de BHB, je suis en pleine cétose, je le sens, j'ai tous les critères

le pitch: on est au début des recherches, qui ont commencé par être financées par l'armée américaine; bcp de sous en perspective pour ceux qui vendront des cétones exogènes bientôt. Je crains fort que ces rumeurs ne soient utiles que pour nous vendre, dans un an, du BHB en bouteille parce que c'est "le seul qui est utile"... (en fait ce serait le seul facile à produire). Ce n'est qu'une hypothèse, mais je le sens de loin...

comme quand on a lu plein d'articles sur l'impuissance pdt un an et bings! le viagra est sorti - quel hasard!

bcp de on-dit et de rumeurs en cétoland: j'ai acheté l'octane oil de David Asprey. On a testé sur moi et sur mon grand garçon. AUCUN effet sur la cétose. A pluseiurs reprises. La fine équipe de L-see en France vient de tester sur 5 de leurs membres: idem, AUCUN effet. Or, en Céto-paléoland, on ne parle que de ça et du bulletproof coffee d'Asprey (encore un chouette, très sympathique, mais bon)...

 


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 Georges    3 Septembre, 2017 @ 18:25
 cortex


minus à écrit :

pour mercola: c'est faux, il peut pas être bon sur tout ce gentil gaillard. Pourquoi les parents d'enfants épileptiques continuent encore les tests urinaires après un an et plus? ils sont suivis par des cliniques spécialisées


Difficile de trancher. Je me dis que les "cliniques spécialisées" peuvent aussi se tromper, ou qu'une valeur précise a peu d'importance, ou encore que dans le cas de ces enfants ne faisant pas forcément beaucoup d'exercice physique, les différentes formes de cétones restent à peu près corrélées (c'est le plus probable à mon sens). D'ailleurs Kämmerer et al. écrivent (p. 207 et 209) :

Les analyses d’urine ne donnent qu’une indication approximative sur la concentration exacte de cétones dans le sang. Mais si vous éliminez environ 15 mg/dl de cétones par voie urinaire, cela signifie que votre sang en contient une forte concentration et que votre organisme se trouve donc bien en cétose. Il est possible aussi d’être en cétose sans que cela ne soit détecté à l’analyse urinaire : c’est le cas lorsque la mesure est faite juste après un effort physique important, car les cellules ont un grand besoin d’énergie et puisent si efficacement les cétones dans le sang que les reins n’en éliminent pratiquement plus. Vous pouvez faire mesurer de temps à autre votre concentration sanguine par votre médecin. On trouve également en pharmacie des lecteurs de glycémie qui mesurent la concentration en cétones d’une gouttelette de sang à l’aide de bandelettes spéciales (mais il s’agit d’appareils relativement coûteux). [...]

Juste après le sport, les cétones sont souvent « consommées » car elles ont fourni de l’énergie à l’organisme. Elles ne peuvent donc plus être mesurées dans les urines. C’est pourquoi il faut attendre environ une heure après s’être activé physiquement pour mesurer soi-même sa cétonurie (taux de cétones dans les urines). En revanche, les corps cétoniques peuvent normalement être détectés à n’importe quel moment dans le sang.

Impossible de différencier les urines excrétées par les reins avant / pendant / après l'effort, d'où le manque de déterminisme de la méthode urinaire. Ou alors il faut vider sa vessie 15-30 min avant le prélèvement. Enfin les choses deviennent compliquées.


cette rumeur provient (selon moi) du livre des merveilleux phinney et volek (j'ai lu les deux), c'est eux qui affirment cela: le BHB serait plus important... pas de source de leur part à mon souvenir

Je suis en train de tester les 3: acétone respiratoire, acétoacétate et BHB. Je ferai un billet sur l'évolution


Phinney et Volek : vous parlez je suppose de leur livre "The Art and Science of Low Carbohydrate Living" ? Je ne l'ai pas mais ils écrivent dans "The Art and Science of Low Carbohydrate Performance" que le test urinaire a été trouvé mal corrélé avec la mesure sanguine dans une étude datant de 2000 "The ketogenic diet: seizure control correlates better with serum beta-hydroxybutyrate than with urine ketones". On s'en serait douté et cela confirme que les mesures urinaires sont à interpréter avec réserve. Cette étude parle également d'un facteur coût des tests : à l'époque on avait tout intérêt à exploiter au mieux les mesures urinaires, quiite à les réaliser plusieurs fois par jour.


Pour isabelle: je vais publier mon résumé perso "après un cancer" - une synthèse des choses existantes, aisées à suivre. Je ne trouve plus le mail à mon camarade.


Cela m'intéresse aussi bigrement !


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 minus    3 Septembre, 2017 @ 19:55
 cortex

Merci, je ferai un billet sur le blog. Ceci est un brouillon.

Ceux qui m'importent sont les malades, qui déjà alourdis par la peur et la douleur, parfois par de longs traitements, ont le courage d'entamer une cure aussi stricte que la cétogénique. Le sympa mercola a t il pensé aux complications de devoir investir dans un cétomètre et des consommables chers? pense-t-il aux petits budgets? aux personnes qui devraient batailler avec l'entourage pour justifier cet achat? Je trouve mes camarades en nutri bien cavaliers et peu compassionnés pour la vie réelle. Les tigettes font bien l'affaire. Du temps d'Atkins on utilisait avec succès les tigettes urinaires, toute approximatives qu'elles soient. C'était il y a plus de 50 ans. Ce qui a été efficace pendant 50 ans deviendrait caduc?

J'ai les 2 livres de phinney/volek, ce sont eux mes références mais PAS pour les cancéreux ou les diabétiques de type 1 (auquel cas c'est Bernstein). Ils sont des spécialistes de sportifs de haut niveau, pour qui les achats sont de la bibine.

Ma mémoire ne m'a donc pas fait des trous: "une" étude? on a bien dit "une" étude a démontré? Même chez mes chéris, quand je lis "une" étude, j'élimine de mes fiches. Ce n'est pas sérieux! On peut vérifier dans le Kammerer, cite-t-elle ses sources? Je ne relaye pas des informations qui ne soient pas confirmées par une **série** d'études ET dont l'analyse synthétique est faite par un pro à ma place. Car, profane, je ne peux pas démonter ou valider les fondements d'une étude (et en nutrition, 90% des études sont biaisées, ce n'est qu'un expert qui peut le démontrer).

Ma conclusion: arrêtons de gloser sur le sexe des anges et de nous prendre la tête. La cétogénique est simple à mettre en oeuvre, simple à suivre, efficace lorsqu'elle est bien ciblée. On va finir par dégoûter les gens de se prendre en charge. Si j'auditais encore, je ne suis même pas sûre que pour des cas urgents j'utiliserais ces outils:  je ne me fierais qu'aux signes spécifiques de la cétose.

Les Américains sont une bande à part: ils prônent désormais des appareils cardiaques pour déterminer s'ils sont en para- ou en orthosympathique, ce qui leur donne le droit de faire ou non de l'exercice physique le matin. C'est drôle, non? On le sent naturellement, avec quelques premiers conseils d'un pro...

NB. En outre, je souris sur le sujet des glucomètres, dont je viens de faire un test comparatif pendant deux jours. Les valeurs ne sont même pas identiques d'une minute à l'autre pour un même appareil (jusqu'à +10 -10%), et d'un appareil à l'autre j'obtiens des variations jusqu'à +20%. Et on devrait se fier aux valeurs du cétomètre? Car lui par miracle serait fiable?


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 Isabelle    4 Septembre, 2017 @ 16:23
 cortex

Merci Georges pour le lien vers les conférences, je ne pourrai malheureusement pas m'y rendre.  

Et merci d'avance Taty pour le résumé que vous allez publier !  J'ai également hâte de le lire.  


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 Georges    5 Septembre, 2017 @ 17:23
 cortex

Bonjour,

On m'a parfois dit que j'avais l'art d'agacer ; en voici encore un témoignage ! Je ne cherche l'affrontement en aucune façon mais ne dit-on pas que de la confrontation des opinions naît la vérité ? Enfin ne revenons pas là-dessus, j'ai évidemment beaucoup à apprendre.

Excellente journée,

Georges


Utilisateurre: diète cétogénique et cancer, piste métabolique
 Georges    8 Septembre, 2017 @ 11:46
 cortex

Bonjour,

Pour information, les 35èmes rencontres des des Médecines Alternatives et Complémentaires ne sont finalement pas ouvertes à tous ! Mon chèque m'est revenu avec une mention en ce sens. Renseignements pris, la case à cocher "Non Médecin" signifie en effet profession en rapport avec la médecine mais sans formation médicale (psychologue, etc.).

Dommage...

Georges

 


 

Suivez-nous

            
 

Lettre d'infos

 

Copyright © Audielec S.A. 2016